D

epuis plusieurs semaines, voire mois, on nous annonce le désastre imminent que sera le prochain spin off dans l’univers de Star Wars, à savoir le film consacré à Han Solo.

Pour ma part, même si je préfère l’épisode VIII à l’épisode VII, je dois avouer que la nouvelle trilogie produite par Disney a été loin de m’emballer. Seul Rogue One, première histoire à se dérouler indépendamment dans l’univers de Star Wars, m’avez vraiment plu.

Alors, quid de ce second spin off ?

 

Ne jamais vendre la peau du Wookie avant de l’avoir tué !

Autant le dire de suite : ce film est aussi bon, voir même peut-être légèrement meilleur, que Rogue One (il faudrait que je revoie Rogue One, pour trancher).

Aucune incohérence dans le scénario (contrairement à Star Wars VIII, où je me demande encore à quoi sert l’intrigue avec le maître des cartes… et je ne parle même pas du VII où aucune trace de cohérence n’a survécu à la moulinette du soft reboot), des personnages bien campés et développés, un montage bien rythmé qui laisse quand même la possibilité de voir les plans (ce qui devient de plus en plus rare)...

Bref beaucoup de bon !

 

Un sans-faute ?

Ce serait être de mauvaise fois que d’affirmer que Solo est exempt de tout défaut.

En fait, trois choses m’ont dérangé, mais pas au point de gâcher mon plaisir.

  1. Tout d’abord la musique, insipide. On est très loin des scores tonitruants mais jouissifs de Star Wars.
  2. Ensuite, certains cadres où les personnages sont centrés en gros plan. Horrible et digne de touristes japonais.
  3. Enfin, une sous exposition d’un bon diaphragme sur quasiment tout le long-métrage (en d’autres termes : le film est toujours un peu trop sombre). Toutefois, il peut y avoir trois raisons à cela :
  • Je vieillis et ma cataracte augmente (pas très réjouissant mais possible) ;
  • Il serait temps que le cinéma (Pathé Lingostière à Nice, salle 12) change la lampe de son projecteur (si certains d’entre-vous ont la même sensation, n’hésitez pas à le noter dans les commentaires) ;
  • Le film est réellement sous exposé d’un diaph…

 

En conclusion

N’écoutez pas les éternels déçus et ceux qui vous parlent d’un western spaghetti à la sauce SF (il faut plus qu’un pistolet en amorce devant une bande adverse pour faire un western !) : Solo est vraiment un très bon Star Wars, digne des meilleures partie de Jeu de Rôles que nous faisions quand nous rêvions d’autres aventures que celles de la Trioligie principale, et qui prouve que l’on peut faire de l’excellent Stars Wars, sans Jedi ni Force.

En fait, c’est même un très bon film de Space Opéra tout simplement.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir