T

iens, une série historique en 2 saisons... Pourquoi pas ! Je mate donc le premier épisode de Knightfall. Sa réalisation me surprend, m’interroge, mais le sujet me titille. Je décide donc de laisser une chance à la série et enchaîne sur le deuxième épisode.

Et là...

 

Une série « historique »

Knightfall est un show qui se déroule au tout début du XIV siècle, dans un contexte fortement historique donc. Ce qui ne veut pas dire qu’elle est fidèle à l’Histoire !

D’ailleurs, un panneau le précise avant tous les épisodes de la première saison : « Bien que se déroulant dans un contexte historique, Knightfall est une fiction. »

Tout le ramdam que je lis ici ou là reprochant à la série ses approximations et raccourcis historiques sont complètement hors de propos : Knightfall s’affirmant comme une fiction sans volonté pédagogique (contrairement à un documentaire), pourquoi lui faire ce procès ?

En fait, Knightfall prend le parti de nous raconter la chute des Templiers de l’intérieur. La série nous raconte une histoire d’hommes, où les passions humaines, les conflits personnels deviennent les causes réelles de la chute des soldats du Temple. Exit les raisons économiques et politiques retenues par les historiens, ici, les scénaristes s’en servent comme prétexte à des rancœurs et motivations bassement humaines. La petite histoire comme moteur de la grande.

Et ça fonctionne !

 

 

La Fraternité au cœur de l’Histoire

Knightfall est une excellente série dont la réussite repose sur sa thématique, rarement traitée à l’écran : la fraternité.

Le choix alors de l’époque se justifie pleinement : les Templiers étant souvent cités en exemple lorsque l’on parle de communauté fraternelle.

Mais que veut dire cette fraternité qui conclue pourtant notre devise nationale, à nous français ? La fraternité désigne des hommes sans lien de famille qui décident de partager une communauté de destin et de s’aimer sincèrement. Et cela, juste en le décrétant. Vous entrez dans une fraternité, vous êtes reconnu et accepté comme frères par tous ceux déjà présents.

Plus ou moins facilement. Car, et c’est sur ce point que repose tous les ressorts dramatiques de Knightfall, ces Frères sont aussi des hommes, avec leurs qualités, leurs faiblesses, leurs rugosités, leurs résistances.

Comment la Fraternité s’adapte, résiste ou se désagrège au fil des relations humaines ? C’est là toute la thématique de cette série.

Et puis, il y a aussi les thématiques secondaires, mais très fortes, que sont le pardon, qui passe par la compréhension de l'autre, de ses choix, de ses motivations, la rédemption, l'humilité...

Tout ce qui constitue notre nous profond

 

En conclusion

Knightfall est extraordinaire. Outre les décors, les acteurs (coucou Mark Hamill), les combats, la force de la série est de reposer sur une valeur universelle, extraordinairement d’actualité, sans jamais tomber dans une morale didactique.

Un tour de force !

Knightfall est composée actuellement de 2 saisons qui se suffisent à elles-mêmes, bien que de nombreuses pistes restent ouvertes dans l’éventualité (très probable) d’une troisième.

Ne perdez pas une seconde et jetez-vous dessus !

 

___________________________

Knightfall est diffusée sur Netflix

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir